.
 
 
              . Association suisse de psychologie du travail de langue française

Le stress dans l'enseignement

 


Le stress dans l'enseignement

Compte-rendu rédigé par Isabelle Piérard du colloque du 10 février 1996

animé par Luc Brunet et par Marie-Claude Audétat
 
 

Cette manifestation, organisée conjointement par l'APTLF-CH et le centre de perfectionnement du corps enseignant de Neuchâtel, a réuni plus de 60 personnes (la plupart des enseignants) ce samedi matin. Luc Brunet a ouvert le feu avec un exposé théorique. Marie-Claude Audétat a poursuivi avec la présentation d'une étude de cas. La discussion qui a clos a permis d'ouvrir quelques portes. Cet ordre chronologique est respecté dans le compte-rendu des pages suivantes.
 

  Le stress dans l'enseignement : Luc Brunet

  Le cas de Monique : Marie-Claude Audétat

  Discussion
 
 


 
 

Le stress dans l'enseignement : Luc Brunet

Le burn out est un syndrome d'épuisement physique et émotionnel, comprenant une image de soi-même négative envers le travail, ainsi qu'une perte d'intérêt et de préoccupations envers les gens dont nous sommes responsables.

Le burn out intervient chez les personnes qui doivent dépenser beaucoup d'énergie psychique et physique dans leur travail. Il concerne plus particulièrement les profession liées aux relations humaines. Cette "brûlure" se manifeste chez les personnes qui s'investissent beaucoup, et qui s'aperçoivent que le résultat n'est pas à la hauteur, soit parce qu'ils se sont trop impliqués émotivement, soit parce qu'ils n'ont pas mesuré leurs efforts. Dans l'enseignement, on estime que 75% de l'absentéisme est dû au burn out.

Les manifestations du burn out

Ce syndrome atteint les personnes entre 38 et 43 ans, ayant manifesté une forte implication au travail pendant 10 à 15 ans.

Les causes du burn out
 
 
causes externes
causes internes
  • rôles administratifs
  • discipline
  • manque de temps
  • problèmes administratifs
  • critique publique de l'école
  • mauvaise condition physique
  • personnalité à risque
  • différence entre habiletés et emploi
  • anxiété non contrôlée

 

 

Les principaux facteurs de stress

1. L'exercice de la discipline dans la classe
2. Le surplus de travail
3. Le manque de pouvoir sur les prises de décision
4. Le manque de motivation des étudiants
5. Les relations de travail
6. Réconcilier ses attentes avec celles des parents, des élèves, et de l'administration.
 

Les symptômes du burn out

a) psychosomatiques


b) sociaux


Une remarque : plus l'individu sombre dans la dépression, moins il voudra de l'aide, car il ressentira cela comme un stress supplémentaires.

c) psychologiques


d) occupationnels


Evolution du burn out

a) confusion (dure de 3 à 18 mois)

L'individu pressurisé au travail :

Ces éléments entraînent un état dépressif qui précipite l'entrée dans la phase de frustration.

b) frustration (dure de 6 à 18 mois)

L'individu éprouve :


c) désespoir (dure de 1 à 6 mois)

Durant cette phase, l'individu refuse tout aide, sauf à la fin, quand il craque.
L'individu :

C'est la phase de mise hors combat

A ce stade, l'individu est en congé de maladie et une psychothérapie est indispensable. La guérison peut prendre de 1 à 3 ans, mais la personne peut recommencer à travailler après 6 mois. Une remarque importante : la guérison reprend le chemin inverse de la maladie. La victime du burn out sera donc contrainte de revivre des moments pénibles, liés surtout aux symptômes physiques. Ils seront cependant de courte durée. Le burn out peut être un épisode unique, ou bien revenir périodiquement et devenir chronique.
 

Prévention et traitement du burn out


      L'environnement de travail


      Mise en forme psychologique


      Mise en forme physique


     Gestion du temps


Quelques suggestions générales






 
 

Le cas de Monique : Marie-Claude Audétat
 

Monique est une enseignante de branches principales dans un collège.

L'objectif de cette étude de cas est de proposer une illustration, de montrer comment se passe l'accompagnement et l'aide extérieure. Deux remarques : plus on consulte tard un psychologue, plus c'est dur de retrouver l'équilibre. Il est important de faire appel à quelqu'un de neutre.

Monique est envoyée par son médecin, qu'elle a consulté pour des problèmes d'asthme, d'insomnie, de panique... sans pouvoir en déterminer une cause physique.

Monique panique à l'idée de préparer ses cours. Elle perd confiance : "je ne suis pas faite pour enseigner". Elle éprouve une colère insurmontable envers un collègue de travail en particulier. Elle n'est pas du tout consciente de son état de burn out.

Les thèmes abordés au cours des six mois d'accompagnement
 

  1. Les valeurs : clarification, redéfinition, établissement de priorités nouvelles. Monique décide de prendre du temps pour elle, de prendre soin d'elle-même.
  2. Les exigences incompatibles qui coincent : Monique prend conscience des blocages, de ce qui peut être changé et ce qui ne le peut pas. Elle détermine ce qu'elle peut changer, afin de sortir du sentiment d'impuissance.
  3. La relation au travail : ses propres exigences pour elle-même, ses collègues, ses élèves. La désillusion car ses collègues et ses élèves ne correspondent pas à ses attentes. Elle en vient donc à modérer ses attentes, à être plus réaliste par rapport aux résultats de ses élèves. distanciation.
  4. Affirmation de soi : difficulté à dire non. Apprendre à tenir compte de ses besoins, à dire non. Se sentir moins coupable de ne pas être parfaite. Apprendre à être plus égoïste.
  5. Les signes de reconnaissance : d'où viennent-ils (ou ne viennent pas) ? Des élèves, des directeurs, des collègues. Monique ne voyait plus de signes de reconnaissance. Elle prend détermine de nouveaux signes de reconnaissances, qu'elle peut se donner et aller chercher.
  6. Un soutien psychologique : L'individu est fragile. Les conflits intrapsychiques non résolus resurgissent. Un travail de compréhension des zones d'ombre et de la personnalité est nécessaire. Monique prend conscience des conditions familiales qui lui ont inculqué des messages du type "sois forte", "sois parfaite", "sois gentille"...
  7. Une meilleure préhension des choix professionnels et personnels. "Qu'est-ce que je veux réparer dans ma vie en investissant tant dans ce métier. Quelle est la blessure que je veux panser ?"


La démarche d'accompagnement aboutit à une prise de distance, une vision plus réaliste de ses attentes. En effet, Monique était soumise à plusieurs sources de stress (professionnel, familial, du milieu de vie). Il faut admettre que l'enseignement est un métier stressant. L'engagement familial et professionnel de la femme est également source de stress. La femme qui travaille et qui est mère est en plus soumise à la culpabilité de n'être jamais adéquate. La crise du milieu de vie, qui intervient vers 40 ans amène la prise de conscience des rêves irréalisables, un bilan des réalisation ... "Tout ça pour ça ?"...

Après six mois d'accompagnement, Monique n'a plus d'asthme, elle a encore quelques insomnies qu'elle utilise de manière constructive en se prévoyant des activités nocturnes. Elle s'est réconciliée avec elle-même, a appris à dire non.

Sortir du burn out, c'est s'ouvrir au changement, prendre du recul.
 
 




 
 

Discussion

Quelques questions restent ouvertes après la discussion :
 


 
 
 
 
 

 ..
 
Page d'accueil
L'association
La psychologie du travail
Colloques
Références

 
  webdesigner: Marc Thiébaud

       www.f-d.org/aptlf-ch.htm


Retour en début de page
Site créé en février 1999
.
Mise à jour :  novembre 1999

 

 Ce site a été visité  à    reprises depuis mars 1999

 APTLF-CH           Adresse: Groupe de psychologie appliquée        Fbg de l'Hôpital 106        Michel Rousson          2000 Neuchâtel